• Lise Altermatt

L’ancrage : qu’est-ce que c’est ?

L’ancrage énergétique


Connaissez-vous la technique de l'ancrage ? Dans cet article, on vous explique pourquoi et comment la pratiquer.


Quand les bateaux ne naviguent pas, ils sont retenus à l’aide d’une ancre si c’est en pleine mer, ou d’une amarre si c’est à proximité des terres... Cet « ancrage » dans son sens littéral n’est pas tant éloigné de celui de l’ancrage énergétique qui concerne le domaine du bien-être. Cette technique, qui relie l’énergétique au spirituel, permet de nous incarner pleinement dans l’ici et le maintenant. C’est une méthode qui nous invite à prendre ou à reprendre possession de soi et de nos énergies, à éviter les remous et à renouer avec la stabilité immuable de la terre. L’ancrage permet de s’enraciner dans le moment présent et de s’apaiser.

Focus sur une technique énergétique qui nous invite en profondeur à un retour à soi.

Pourquoi est-il important de s’ancrer ?

Aujourd’hui, nos vies sont mouvementées. Leurs rythmes ont tendance à mettre au défi notre stabilité, qu’elle soit émotionnelle ou physique. Être pleinement présent devient alors un vrai challenge ! Avec l’ancrage, il s’agit de s’incarner dans la matière, dans un écosystème plus grand que soi, tout en étant parfaitement aligné avec les éléments qui nous entourent (terre, ciel, air). C’est pourquoi l’ancrage peut représenter un formidable outil pour reprendre solidement possession de soi et de son pouvoir, depuis ses racines symboliques, dans un monde où tout bouge…

En ce sens, au-delà d’être une technique pratique, l’ancrage participe à l’édification de notre développement personnel et spirituel. En effet, la technique de l’ancrage exige de nous une reconnexion à notre force vitale, aussi appelée « prana » ou « chi ». Son bénéfice est de nous rendre plus présent, davantage conscient et connecté à nos ressentis profonds.

D’ailleurs, conscientiser le lien entretenu avec la terre participe au bon fonctionnement de notre corps physique, et donc de notre santé. C’est une solution au stress ou lorsque l’on se sent épuisé. Avec l’ancrage, l’esprit s’apaise : on reprend possession de son espace intérieur. Cela nous rend plus apte à nous adapter aux contraintes extérieures. Nous pouvons ainsi maintenir notre sérénité, reprendre confiance et implanter en nous un sentiment de sécurité, peu importe les circonstances.


L’ancrage, une technique énergétique en lien avec le chakra racine

Dans le domaine du bien-être, l’ancrage est une technique énergétique associée au premier chakra, le chakra racine. Ce dernier est le siège de l’énergie, de l’action, de la force et de la vitalité. C’est également là que réside symboliquement la confiance en soi. Ainsi, à l’image d’un arbre, notre chakra racine est le lieu de notre stabilité. C’est le lieu où puiser nos énergies profondes. Par le biais de ce premier chakra, la technique énergétique de l’ancrage invite à une incarnation dans l’ici et le maintenant, nous permettant d’être plus éveillés au sujet de nos ressentis, en partant de nos racines.

D’un point de vue pratique, c’est en effet et avant tout un procédé d’enracinement physiologique. Par le biais de la visualisation, s’ancrer à partir du chakra racine amène à puiser verticalement son énergie dans la terre, depuis les énergies cosmo-telluriques. Celles-ci sont des sources d’énergie inépuisables. Aussi, auprès d’elles, nous sommes certains de trouver un appui, un lieu fixe où se ressourcer et où être pleinement présent pour calmer les agitations intérieures. Par ailleurs, l’intérêt de l’ancrage vertical est de ne pas puiser les énergies dans un rapport horizontal, c’est-à-dire chez d’autres personnes, qui elles-mêmes disposent d’une énergie limitée…


Comment pratiquer l’ancrage ?

Il existe de nombreuses manières de pratiquer l’ancrage énergétique. L’important est de trouver la meilleure façon de le faire pour soi, celle qui est la plus en adéquation avec notre mode de vie. Si vous n’êtes pas encore familier avec cette pratique, prenez le temps de vous entraîner. Comme lorsque l’on commence la méditation, les bienfaits se font ressentir après plusieurs essais. Ensuite, on ne peut plus s’en passer…

Voici concrètement plusieurs moyens de pratiquer l’ancrage :

  • marcher pieds nus ou s’asseoir au sol en pleine nature et en conscience : que ce soit en forêt, à la mer, en campagne, dans un jardin ou le dos contre un arbre, un rocher… ;

  • accomplir des méditations guidées sur le chakra racine, combinées à des techniques de respiration lente ;

  • pratiquer des activités physiques en extérieur ou certains sports (le pilate, le yoga…) ;

  • privilégier des aliments racines (carottes, panais, navet, betteraves, patate douce, radis, céleri-rave, gingembre…) ;

  • prendre son temps depuis chez soi, en pleine conscience et par une technique de visualisation, en s’accompagnant de musiques ou de sons (bols tibétains, voix…) dans un environnement calme ;

  • se concentrer sur les cinq sens, tels que la vue ou l’odorat. Vous pouvez par exemple privilégier des odeurs comme la camomille, le cyprès, l’ylang-ylang, le patchouli, la lavande, le vétiver, le cèdre…

  • accompagner votre ancrage avec certaines pierres bénéfiques : pierres noires (onyx, opale noire), rouges (jaspe rouge, grenat, rubis, corail) ou brunes, hématite, quartz fumé, pyrite…


L’ancrage est une technique énergétique qui, si elle devient une habitude dans votre vie, peut amener de réels changements positifs. De la même manière que pour la méditation, elle aide à se sentir à sa place et bien dans ses baskets, à accepter sa condition dans l’ici et le maintenant sans résister au flot de la vie. Un conseil ? Permettez-vous cette parenthèse énergétique aussi souvent que possible !


22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout